Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 16:48

 

également nommé: "la nuit des fous vivants", "code name: trixie", "experiment 2000", "cosmos 859"
année: 1973
réalisé par: George A. Romero
avec: Lane Carroll, Will MacMillan, Harold Wayne Jones

 

l'histoire:

Suite au crash d'un avion militaire, une arme bactériologique nommée Trixie a contaminé les réserves d'eau d'une petite ville. La région est alors placée en quarantaine et des centaines de militaires en combinaisons blanches hazmat envahissent la ville en tentant de regrouper toute la population au lycée transformé en infirmerie. Mais c'est vite le chaos avec des militaires dépassés par l'ampleur du désastre, des bouseux qui se rebellent contre la quarantaine en prenant les armes et des habitants devenant fous furieux à cause du virus. Dans cette panique totale, deux pompiers et une infirmière enceinte se cachent dans la forêt pour essayer de traverser le blocus de l'armée.

 

the craziesthe crazies

ma ptite critique:

Après avoir inventé le zombie moderne dans "la nuit des morts vivants", George A. Romero nous offre par ce film de contaminés une belle critique de l'armée où les lourdeurs des procédures militaires ralentissent le développement d'un vaccin et où des militaires débarquant en nombre les armes à la main sans expliquer à la population ce qui se passe créent une vraie panique se finissant en batailles rangés avec les habitants du coin.

Les contaminés devenus fous par le virus tuent moins que les militaires et les habitants rebelles. Chaque folie est différente comme dans "the signal" entre la pyromanie, la nymphomanie, l'inceste... Les scènes dans le lycée où sont gardés tous les fous sont impressionnantes.

the craziesthe crazies

Sinon au niveau des acteurs principaux, ils n'ont pas grand charisme contrairement à l'excellent remake. C'est plutôt dans les seconds rôles qu'on trouve de très bons acteurs comme la belle Lynn Lowry ("i drink your blood"), Richard Liberty (le savant fou du cultissime "le jour des morts vivants") et Richard France ("zombie") génial en scientifique en conflit permanent avec les autorités militaires.

Pour l'action, on est également gâté avec de nombreuses fusillades. Les militaires ont la gâchette facile avant de se faire trouer la peau et même exploser pendant tout le film. Devant un tel massacre d'hommes en combinaison, on se croirait parfois dans "les guerriers du bronx 2" ;-)

Bref, un excellent film de contaminés bourré d'action et une satire vraiment réussie de l'armée.

 

ma note:    4 /4

 

 

 

bande annonce:

 
 
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 17:56

 

Également nommé: "two evil eyes" ou "due occhi diabolici"
Année: 1990
Réalisé par: George A. Romero et Dario Argento
Avec: Adrienne Barbeau, Tom Atkins, Harvey Keitel, John Amos

 

le film est divisé en deux histoires:

la vérité sur le cas de monsieur Valdemar
Un homme riche mourant est maintenu sous hypnose par l'amant de sa femme afin de le dépouiller de ses biens. Mais quand le vieil homme meurt, il est toujours sous hypnose et son corps revient à la vie pour se venger.

le chat noir
Un photographe spécialisé dans les scènes de crimes dégueulasses recueille un chat noir qui lui fait péter les plombs.

deux yeux maléfiquesdeux yeux maléfiques

ma ptite critique:

Après le génial "zombie", George A. Romero et Dario Argento collabore de nouveau ensemble pour un film d'horreur inspiré cette fois d'histoires de Edgar Allan Poe.

La première histoire d'amants cherchant à dépouiller un homme mourant avant que celui ci reviennent d'entre les morts est pas mal. Les deux zombies qu'on observe dans cette partie sont bien effrayants par leur maquillage et leur invulnérabilité. Par contre, une durée plus courte pour cette première partie réalisée par George A. Romero aurait été appréciable car c'est un peu mou.

La deuxième partie réalisée Dario Argento est plus passionnante pour moi. J'ai adoré voir ce photographe habitué aux scènes de meurtres bien crades péter de plus en plus les plombs jusqu'au final magnifique. Les morts sont violentes et les scènes de crimes bien macabres.

Bref, un bon film d'horreur montrant des morts vivants qui souffrent de leur incapacité à mourir réellement et un artiste sadique hanté par un ptit chat.

 

ma note:    3 /4

 

 

 

bande annonce:

15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 04:34

Année: 2009
Réalisé par: George A. Romero
Avec: Alan Van Sprang, Kenneth Welsh, Kathleen Munroe, Athena Karkanis

0-s.JPG


l'histoire:

Après le réveil des morts, la terre n'est plus qu'un immense champ de bataille où seul les hommes les plus féroces arrivent à survivre. Des militaires déserteurs reconvertis dans le pillage entendent parler d'une île épargnée par le virus zombiesque. Mais une fois sur place, ils tombent sur bien pire que des zombies: des ploucs partagés en deux grandes familles se vouant une haine depuis des siècles. Une famille veut détruire les zombies alors que l'autre pense accomplir la volonté de dieu en les gardant près d'eux.

1-s.JPG


mon opinion:

Non, pas de sortie cinéma pour le nouveau film de
George A Romero ("la nuit des morts vivants", "zombie",...), "survival of the dead" sort directement en dvd chez opening le 19 octobre. Je vais donc vous donner mes impressions en avant première mondiale.

!! attention spoiler !!


J'ai entendu beaucoup de critiques négatives sur ce film, pourtant je l'ai personnellement préféré à "diary of the dead". Je pense que les gens attendaient un chef d'oeuvre de la part du maître absolu du film de zombies et ils n'ont eu qu'une bonne série b.

2-s.JPG

Le film contient énormément d'action. Il y a des fusillades toutes les deux secondes que ça soit des vivants contre des vivants, des vivants contre des zombies et même des zombies contre des zombies. Bref impossible de s'ennuyer.

Les acteurs principaux sont convaincants. On retrouve alors les militaires déserteurs qui ont pillé les héros de "diary of the dead" (petit flashback en prime). Et au niveau des habitants de l'île, j'ai beaucoup aimé le vieux fou obsédé par la vengeance interprété par Kenneth Welsh.

 

Si on oublie qu'internet marche toujours, l'ambiance apocalyptique est bien recréée avec des bonnes idées comme les survivants qui se baladent dans un fourgon blindé pour éviter les morsures ou le Ferry qu'ils redémarrent pour se rendre sur l'île.


Déjà à la fin de films comme "day of the dead" ou "l'armée des morts", on évoquait l'idée de se rendre sur une île pour échapper aux zombies et ce film a le mérite de montrer ce que ça pourrait donner même si je reste persuadé qu'une plus petite île inhabité serait bien plus sure dans la réalité.

3-s.JPG

Et une fois de plus dans un film de Romero, la plus grande menace vient des vivants et non des zombies. Les morts vivants ne représentent pas une grande menace. Personne n'a peur d'eux et quand ils ne sont pas nombreux, ils se font exploser avec une étrange facilité. Il faut dire que tous les personnages du film sont étrangement super doués avec des armes.

Pour les défauts, on peut regretter des zombies intelligents (une zombiette qui fait du cheval) même si c'est moins pire que dans "land of the dead". Certains gags sont tellement bas de plafonds qu'on est à la limite de la consternation par moment. Et pour finir dans les points faibles, je n'ai pas aimé le rebondissement final qui concerne les animaux, je ne vais pas vous en dévoiler plus mais je trouve que cet élément ne colle pas avec les autres films de zombies du maître.

 

Enfin bon, malgré quelques défauts évidents "survival of the dead" est une série B prenante et jouissive. J'espère que Romero continuera à faire des films de zombies.



ma note:    4 /4




bande annonce:



7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 18:36

Également nommé: "diary of the dead: chronique des morts vivants"
Année: 2007
Réalisé par: George A. Romero


 


l'histoire:

Jason Creed réalise avec l'aide d'autres étudiants un petit film d'horreur. Alors qu'ils enregistrent une scène en pleine forêt, ils entendent à la radio que les morts se réveillent en envahissent le monde. L'équipe arrête alors le tournage pour retrouver leur famille grâce à un camping car. Jason décide de profiter de l'occasion pour filmer ce chaos.

 

Chris Violette, Joe Dinicol et Scott Wentworth. Bac Films
 
mon opinion:

Pour commencer, je n'ai pas classé ce film avec la tétralogie des morts de George A.Romero. "diary of the dead" n'est pas le 5ème opus de cette magnifique saga car chronologiquement ca ne colle pas. Il s'agit en effet d'un retour au début de la contamination un peu comme dans "la nuit des morts vivants". En plus, pour la première fois papa George envisage de faire une suite directe à l'un de ses films avec "diary of the dead 2".

Mais même si j'aurai préféré une suite à son oeuvre, ce film du maître fonctionnent très bien. La contamination commence très tôt, le film est rythmé avec pas mal de scène d'action et de tension. On a parfois l'impression d'être entrain de jouer à un resident evil quand à la première personne, on voit le caméraman ouvrir des portes et qu'à tout moment un zombie peut en surgir. Je l'avais déjà remarqué avec "[rec]", la vue subjective dans un film de zombies est très efficace pour faire sursauter le spectateur.

J'ai beaucoup aimé suivre ces djeuns dans leur quête d'un endroit sécurisé. Ils rencontreront plein de personnages de toutes sortes dont un amish assez marrant. Et puis la fin est vraiment grandiose.

 
Bac Films

Mais on ne serait pas dans un film du maître sans une critique de notre société. Et c'est là mon seul reproche, cette critique est un peu lourde par moment. Surtout, quand l'aventure des djeuns est coupé à deux reprises par une méchante voix off qui à l'aide de stock shot souhaite nous faire la morale sur notre société de l'image (parlant même des méchants blogueurs comme moi). Je ne pense pas que le maître avait besoin de couper le rythme du film pour ça. Son propos était déjà bien servi par le personnage du réalisateur et le comportement non réaliste qui va avec. Il ne pense qu'à filmer même quand sa vie ou celle de ses potos est en danger. Il préfère rester seul dans un batiment non sécurisé pour charger sa caméra que de rejoindre ses camarades. Tout ca pour mettre sa video sur le net et faire plein de visiteurs. Alors qu'en plein chaos, je ne sais pas si le réseau resisterait longtemps.

D'autres piques que je vous laisse découvrir sont envoyé contre la politique du gouvernement Bush. Et plus légèrement, plusieurs remarques attaquent "l'armée des morts" de Zack Snyder pour avoir fait courir des zombies. Outre ce que je viens de dire, on a parfois l'impression de revivre des scènes de sa saga comme lorsque des chasseurs s'amusent à capturer des zombies pour s'en servir comme cible ou comme la scène des pillards qui rappelle beaucoup "zombie".

Bref, comme tous les autres films de zombies du maître j'ai vraiment adoré.


ma note:    4 /4

 
Bac Films


Pour enrichir cet article, j'ai rajouté un 2ème avis sur ce film. Celui d'un des plus anciens lecteurs de ce blogi qui nous livre son opinion. Je précise que je n'ai vraiment lu sa critique qu'après avoir rédigé la mienne.

l'opinion de J.R :

Quand Romero à annoncé la mise en route rapide de son énième zombieflick, le buzz à immédiatement pris une ampleur remarquable, bien au-delà des limites de son budjet promo. La presse spécialisée s'est lancée prématurément dans les conjectures les plus floues, dans la course à la photo exclu... Mais notre bonhomme n'étant pas avare en interviews, chacun à pu avoir son morceau de culte, et trépigner de concert.
C'est peut-être le relatif échec de Land qui à créé cette soif, et les propos de Big G. semblent relayer l'impression mitigée des fans sur son dernier effort. Retour à la première nuit, équipe réduite... Oldschool et rédempteur. Alors on ne va pas voir Diary comme un autre zomblard. Au fait, s'agit-il vraiment d'un film de zombie? Abondamment auto-référentiel, volontiers critique envers le genre et ses poncifs, tout ça ressemble assez à un film SUR le film de zombie. Romero règle ses comptes (Snyder et ses zombies sportifs en tête), et se montre plus cynique que jamais. L'humour n'a jamais la vulgarité de donner dans le splatstick facile. L'ensemble, à l'image du vieux professeur, est terriblement désabusé. Romero est conscient de chaque aspect du culte qu'il engendre. Le voilà visiblement agaçé par son encombrante créature de Frankenstein. Romero est condamné à "mettre du zombie" sur ses oeuvres, et prend la liberté de nous le faire savoir. Un agréable parfum de Martin flotte dans l'air. Mais quand à l'habituel message... Cette "substantifique moelle" s'avère bien peu copieuse. Le message est binaire, et renâclé à l'envi. Shoot/Shoot (filmer/tirer), et voilà. Le voyeurisme, c'est mal, l'info devient une course à la célébrité, on confond opinion et info. Certes, mais tout cela est bien transparent. L'agaçante voix off finit d'achever le rythme assez poussif de l'ensemble. L'interprétation laisse elle aussi à désirer, quoiqu'on puisse l'imputer à la caractérisation, qui n'épargne aucun cliché. Le nerd, la dinde, le dindon, l'oie blanche, la femme forte... Au final, une bande assez maladroite, mal rythmée, mais qui à le grand mérite de surprendre dans son ton. Une agréable déception.



bande annonce:

 


 

5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 16:23

Également nommé: "land of the dead: le territoire des morts"
Année: 2005
Réalisé par: George A. Romero

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/35/58/86/18430387.jpg


l'histoire:

Après la défaite de l'homme contre les zombies, des hommes se sont regroupés dans des villes fortifiées où les differences sociales sont les derniers vestiges de la civilisation. Des hommes sont régulièrement envoyés hors de la ville pour récupérer les denrées necessaire à la population...

 

Pan Européenne Edition


mon opinion:

ce 4 ème opus de l'oeuvre des morts de George A ROMERO est mieux réussi que "le jour des morts vivants" le 3ème opus de la saga mais est nettement en dessous des cultissimes "zombie" et " la nuit des morts vivants".

A mon grand regret, George A ROMERO a choisi d'utiliser des zombies intelligents qui utilisent des armes et qui connaissent des sentiments comme la vengeance. On pourra alors penser à l'un des morts vivants du 3ème opus à qui un scientifique apprenait à se servir des objets et des armes.

 

Dennis Hopper. Pan Européenne Edition


Comme souvent avec le réalisateur, le film est accompagné d'une critique sociale. Dans ce film, cette critique est tres bien representé entre les pauvres qui vivent dans la banlieue sans électricité et sans médicaments et les riches qui detiennent le pouvoir en vivant dans une tour high tech. Dennis Hopper est d'ailleurs parfait dans le rôle du despote.

On peut également penser à une critique contre l'humanité qui ne peut s'empecher d'envahir ses voisins pour y voler ses richesses. Et donc penser à une critique de l'administration Bush.

Le film est bien réalisé avec de tres belles scenes gore dans une ambiance rétro assez jouissive.

 

Asia Argento. Pan Européenne Edition

 

On peut tout de même déplorer un manque d'approfondissement du personnage que joue la tres belle Asia Argento ainsi qu'un film trop court même dans sa version longue.

Bref, comme tous les films du maitre, ce film est à voir comme un excellent film de zombies.

 

 

ma note:    4 /4

 

 

 

bande annonce:
 

BIENVENUE SUR MON BLOG DÉDIÉ
            AUX FILMS DE ZOMBIES



Les zombies se cachent partout même parfois dans des films improbables. Ce blog a pour objectif de répertorier et de commenter tous les films de morts vivants (ou avec des morts vivants). Je parlerai aussi bien des bons films que des gros nanars et des pires navets.

 

LISTE DE FILMS DE ZOMBIES pour voir tous les articles de films chroniqués ici.

 

 

 

page facebook du blog pour être informé de la parution de nouvelles critiques de films.

 

 

J'espère que vous découvrirez de bonnes pépites du cinéma zombiesque grâce à mon blog.

 

 

 

N'hésitez surtout pas à enrichir ce blog par vos commentaires.

un compteur pour votre site

 visites

depuis le 14/05/2006, date de création

de ce blog sur la plateforme d'allociné

 

 

Et il y a en ce moment      visiteur(s)

 

 

 

 

 

 

 

 

facebook

    PAGE FACEBOOK DU BLOG

 

 

    RSS

 

tuto

Réalisé par TutoFacileFrance que je remercie