Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2017 1 13 /11 /novembre /2017 11:11

 

également nommé: "night of the ghouls" ou "revenge of the dead"
année: 1959
réalisé par: Edward D. Wood Jr.
avec: Kenne Duncan, Duke Moore, Valda Hansen, Tor Johnson

 

 

l'histoire:

Un médium chelou permet à des familles fortunées de communiquer avec leur défunt en ressuscitant les morts le temps d'une séance de spiritisme. Mais parallèlement à ces séances, plusieurs témoignages d'agressions commises par des zombies intriguent la police.

 

 

 


ma ptite critique:

 

On passe par plusieurs étapes en regardant ce film signé Ed Wood ("plan 9 from outer space"). Ça commence par la consternation avec des scènes honteusement piquées d'autres films (dont des spots sur la sécurité routière) qui se mélangent très mal avec les autres scènes.

 

Puis vient le rire quand on voit des mecs et des nanas en costumes ridicules de fantômes zombies faire les gros yeux en regardant la caméra. Mais la rigolade ne vient pas que du visuel. On se marre aussi en écoutant les bruitages venues de nulle part (surtout pendant la séance de spiritisme).

 

Cette succession de scènes plus absurdes les unes que les autres maintiennent toutefois en haleine les spectateurs que nous sommes. Et je dois même reconnaitre avoir trouvé génial le dénouement avec les nombreux rebondissements scénaristiques du dernier quart d'heure. C'est seulement dommage que les "acteurs" vraiment nuls (surtout les fantômes kitsch) gâchent un peu ces moments.

 

Bref, c'est avec des films comme ça que le mot nanar prend tout son sens. C'est tellement mauvais que ça en devient drôle.

 


ma note:    3 /4

 

 

 

bande annonce:

 
 
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 20:00

 

Année: 2013
Réalisé par: Adam Ahlbrandt
Avec: J.D. Brown, Tabetha Ray, Natalie Jean

 


l'histoire:

En Pennsylvanie, cinq personnes se rendent dans un cimetière perdu au milieu des bois afin de tourner une émission sur des phénomènes paranormaux. Il y a plus de 300 ans, l'église tortura et massacra de nombreuses personnes pour possessions démoniaques dans ce lieu maudit. Mais pendant que les membres du groupe pensent plus à baiser qu'autre chose, une des filles se transforme en zombie.

 

 

 


ma ptite critique:

 

Les aventures de cette équipe de tournage se rendant sur des lieux hantés pour tourner des émissions font penser au génial "grave encounters", un des rares films qui m'a foutu la trouille ces dernières années. On y rajoute une forêt ensorcelée à la "blair witch" et voilà le travail.

 

 

Malheureusement ici, on a du mal à s'intéresser à ce groupe composé d'un drogué, d'une nymphomane, d'un grand grincheux, d'un réalisateur pervers et d'une petite spécialiste de l'occulte coincée évoluant entre tromperies et disputes dans un camping sauvage au milieu d'une forêt avec quelques pierres tombales.

 

 

Même si j'ai bien aimé le look de ces morts vivants possédés ressemblant à ceux de "evil dead" ainsi que les nombreuses scènes bien gore, il faut avouer qu'on s'ennuie trop.

 

 

Et ce n'est pas la tendance des filles tatouées du casting à montrer leur poitrine à la moindre occasion ou les multiples rebondissements foireux de la fin qui sauveront ce film.

 


ma note:    1,5  /4

 

 


bande annonce:

 
 
6 novembre 2017 1 06 /11 /novembre /2017 16:55

 

année: 2017
réalisé par: Trey Edward Shults
avec: Joel Edgerton, Carmen Ejogo, Kelvin Harrison Jr., Christopher Abbott

 


l'histoire:

Après avoir tué et brulé le grand-père de la famille car il était infecté par le virus qui a provoqué l'apocalypse, un couple et leur fils adolescent vivent isolés dans une maison au milieu des bois. Mais une nuit, quelqu'un pénètre de force chez eux. Est-ce un infecté? Est-ce un pillard? ...

 

 

 


ma ptite critique:

 

attention, possibilités de spoilers dans ce qui suit:

 

Après une sortie sur grand écran plutôt discrète, je profite de sa sortie DVD pour parler de ce "it comes at night". Et déjà, on peut dire que le titre est trompeur. Aucun monstre ou zombie ne vient la nuit (seulement l'ennui). Vu que je m'attendais à un film de zombies/contaminés classique, j'ai d'abord été déçu. On voit pas de zombies à part le grand-père et un autre personnage qui ont les premiers symptômes de l'infection. J'avoue m'être ennuyé une grande partie du film à cause du manque de rythme.

 

Mais au final, quand on avance un peu dans l'histoire (à condition de ne pas s'être endormi avant), le film se révèle intéressant. Mais contrairement à la manière dont on nous a vendu ce film, on est plus dans un drame psychologique que dans un film d'horreur. On observe les habitudes de survie d'une petite famille avant qu'une autre famille débarque semant un climat de méfiance, de suspicion et de paranoïa où l'égoïsme et la peur l'emportent dans un final qui prend aux tripes. Les dernières scènes jettent un froid.

 

 

Toutefois, on ferait peut être pareil dans la position de ces survivants. En cas de fin du monde, chacun pense d'abord à sauver sa famille. C'est le réalisme de cette noirceur que j'ai bien aimé dans le film.

 

Par contre, en ce qui concerne les infectés zombies, c'est le flou total. Le réalisateur a tellement bien cultivé le mystère sur la cause de l'apocalypse qu'on sait même pas si les contaminés sont cannibales ou pas. On a l'impression que les contaminés sont juste un prétexte pour surfer sur le succès des films de zombies.

 

 

Sinon, on sait que les premiers symptômes sont observables dans les yeux et sur les mains et qu'ils sont très contagieux. Et on sait que les survivants ont vachement peur des contaminés. De toute façon, on oublie vite les infectés tant la vraie menace de l'humanité dans ce film c'est les humains eux mêmes.

 

Bref, un bon film de contaminés/zombies sans contaminés/zombies (qui m'a rappelé "dead within"). Il faut juste ne pas s'attendre à voir de l'action avant de commencer ce drame très sombre sur la nature humaine. Par contre, trop de questions restent sans réponses. On a une impression d'inachevé après avoir visionné ce film.

 


ma note:    2,5  /4

 

 

 

bande annonce:

 
 
3 novembre 2017 5 03 /11 /novembre /2017 17:56

 

année: 2015
réalisé par: Bossi Baker, Nicholas Colla, Daniel Daperis, Carmen Falk, Matthew Goodrich, Evan Randall Green, Justin Harding, Goran Spoljaric, Rebecca Thomson, Enzo Tedeschi
avec: Jessica Hinkson, Bianca Bradey, Emily Wheaton, Pauline Grace, David Macrae

 

 

l'histoire:

Une femme se réveille dans une grande maison pleine de tableaux symbolisant des événements horribles. Une femme est obnubilée par un bruit étrange dans son appartement. Une médecin légiste passe la nuit dans une morgue avec le cadavre d'une femme. Une chirurgienne esthétique est prête à tout pour être belle. Une psychiatre a un entretien avec une fille dérangée voyant des ombres maléfiques. Une femme qui trompe son mari est confrontée à un prêtre bizarre dans le métro. Une fillette vie avec sa mamie qui mange des animaux crus. Un père de famille pète les plombs. Des djeuns font la fête dans un chalet au milieu de la forêt.

 

 

 

 

ma ptite critique:

 

ATTENTION AUX SPOILERS !!!

 

Contrairement à "V/H/S/2", les dix réalisateurs de cette anthologie de petits courts métrages horrifiques n'avaient pas fait grand chose jusque là avant de participer à ce "a night of horror volume 1". Et le fil rouge entre les différentes histoires se fait simplement par une femme qui regarde des tableaux.

 

Personnellement, je me suis globalement bien ennuyé. Je sais pas quelle partie est la plus assommante entre la partie où une fille entend des bourdonnements, le papa possédé qui fait des cauchemars, la gamine vivant avec sa grand-mère cannibale ou une fille dérangée qui fait un caca nerveux auprès de sa psy.

 

 

Certaines histoires avaient du potentiel comme "the priest" montrant un prêtre chelou qui prend le métro pour tourmenter les pêcheurs mais c'est trop moralisateur à mon goût. L'histoire "i am undone" montrant une femme dont le corps part en couille après plein d'injections pour rester belle était pas mal mais trop courte. Et la dernière partie "flash" mettant en scène des djeuns picoler longuement avant d'être attaqués aurait été sympa si il y avait eu une vraie fin et minimum de temps consacré à la nature de la menace.

 

 

Je retiendrais que la partie "point of view" avec la médecin légiste devant lutter contre une zombie dans une morgue. Cette histoire rappelant un peu "the jane doe identity" est géniale surtout grâce à l'attitude de la morte-vivante qui s'amuse à effrayer la doctoresse en se figeant constamment en prenant des pauses bien flippantes.

 

Bref, à part l'histoire de la zombie sadique, c'est très chiant.

 


ma note:    0,5  /4

 

 


bande annonce:

 
 

BIENVENUE SUR MON BLOG DÉDIÉ
            AUX FILMS DE ZOMBIES



Les zombies se cachent partout même parfois dans des films improbables. Ce blog a pour objectif de répertorier et de commenter tous les films de morts vivants (ou avec des morts vivants). Je parlerai aussi bien des bons films que des gros nanars et des pires navets.

 

LISTE DE FILMS DE ZOMBIES pour voir tous les articles de films chroniqués ici.

 

 

 

page facebook du blog pour être informé de la parution de nouvelles critiques de films.

 

 

J'espère que vous découvrirez de bonnes pépites du cinéma zombiesque grâce à mon blog.

 

 

 

N'hésitez surtout pas à enrichir ce blog par vos commentaires.

 plus de 4 millions de visites !

depuis le 14/05/2006, date de création

de ce blog sur la plateforme d'allociné

 

 

Et il y a en ce moment      visiteur(s)

 

 

 

 

 

 

 

 

facebook

    PAGE FACEBOOK DU BLOG

 

 

    RSS

 

tuto

    > vidéo youtube

    réalisée par TutoFacileFrance que je remercie