Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 18:03
bio-cop

Année: 2012
Réalisé par: Steven Kostanski
Avec: Robert Homer, Rick Cordeiro, Marko Balaban

l'histoire:

Suite à une mauvaise expérience, un policier mort-vivant est contraint de prendre du service pour lutter contre la drogue et la violence qui sévissent en ville. Mais la seule chose que veut ce policier en décomposition ne peut pas lui être accordé: une vraie mort !

bio-copbio-cop

ma ptite critique:

 

C'est un super court métrage en forme de fausse bande annonce au look des années 80 que j'ai découvert dans les bonus du dvd Français de "the taint".

 

On se marre bien dans cette variante de "robocop" façon zombie qui ne souhaite qu'une chose: crever. Mais comment mourir quand on est un mort-vivant?

 

Et les autres personnages m'ont beaucoup fait rire aussi en exigeant de lui qu'il soit une sorte de super héros luttant contre le crime.

 

Bref, un bon moment de rigolade que je ne peux que vous conseiller de visionner.

 

 


ma note:    4 /4

 

 

 

le court métrage (en VO):

 

15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 18:15
thanatomorphose

Année: 2012
Réalisé par: Éric Falardeau
Avec: Kayden Rose, David Tousignant, Émile Beaudry

l'histoire:

Après avoir couché avec son copain, une fille se rend compte qu'elle a un problème. Elle se transforme en morte-vivante. Son corps se décompose rapidement la rendant au fil des jours méconnaissable.

thanatomorphosethanatomorphose

!!! ATTENTION SPOILERS !!!

ma ptite critique:

Je me suis bien fait avoir. En regardant l'histoire de ce film, je m'attendais à une œuvre comme "contracted" mais en plus gore. Fatale erreur!

C'est effectivement bien gore. Ils ont d'ailleurs poussé la décomposition du corps à son paroxysme comme on peut le voir avec l'effroyable cri de terreur qui clôt le film.

Mais à part ça, c'est le vide total. On s’ennuie ferme en regardant l’héroïne déambuler à poils dans son appartement sombre. Elle fait pipi, elle fait à manger, elle se lave, elle nettoie par terre, etc...

L'interaction avec d'autres personnages est limité au strict minimum notamment lors de scènes de sexe bien crades. Et même quand l’héroïne devient violente, les scènes d'action sont d'une mollesse incroyable.

En plus, on a aucune explication ni piste sur l'origine de la maladie qui transforme la fille en morte-vivante. Son copain n'est pas contaminé. Et elle même n'en a rien à foutre, ça ne lui vient pas à l'esprit de contacter un docteur dès les premiers symptômes.

Bref, le film réussi son objectif de nous mettre mal à l'aise mais pour le reste, on se fait grave chier d'où une énorme déception pour ma part. Je regrette vraiment d'avoir acheté ce dvd.

 

ma note:    0 /4

 

 


bande annonce:

Publié par locutus57 - dans navets
commenter cet article
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 18:09
the taint

Année: 2011
Réalisé par: Drew Bolduc et Dan Nelson
Avec: Drew Bolduc, Colleen Walsh, Cody Crenshaw

l'histoire:

Depuis une douzaine de jours, le monde est parti en couilles. L'eau contaminé par un produit chimique qui devait agrandir la taille du sexe des hommes les a transformés en psychopathes misogynes. Les femmes sont traquées puis tuées partout où elles se trouvent par des hordes de contaminés sanguinaires. Au milieu de cet apocalypse, seul Phil n'est pas encore contaminé par cette folie meurtrière.

the taintthe taint

ma ptite critique:

Déjà, ce que j'ai adoré tout de suite dans le film c'est sa BO. La musique électro angoissante et dynamique accompagne parfaitement cette folie filmique au visuel très années 80.

the taintthe taint

Le film en lui même est complément fou. L'histoire de ces zombies/contaminés pourchassant les femmes pour les massacrer est originale. En plus, l'intrigue dérape constamment pour nous faire découvrir de nouveaux personnages loufoques ainsi que des flashbacks retraçant la vie de nos héros avant l'apocalypse.

the taintthe taint

Autrement, c'est très gore et surtout très osé avec des éclatages de têtes (et autres membres) nombreux. La mise en scène est parfaite avec des angles de vues originales comme pour les relations sexuelles.

the taintthe taint

Il n'y a que à la fin où j'ai été un peu frustré par l'absence d'un vrai dénouement. Mais sinon, c'est un vrai ptit chef d'oeuvre du cinéma indépendant à découvrir au plus vite pour ceux qui ne l'ont pas encore vu.

 


ma note:    4 /4

 

 

bande annonce:

21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 23:23
izombie  saison 1 épisodes 1 à 13

Année: 2015
Avec: Rose McIver, Malcolm Goodwin, Rahul Kohli

l'histoire:

Lors d'une virée en bateau, une épidémie soudaine de zombies causée par une drogue de synthèse fait de Liv une zombie consciente. Elle abandonne alors ses rêves de devenir un grand médecin et trouve un boulot à la morgue où elle peut se nourrir facilement de cerveaux. Mais en mangeant le cerveau d'une personne, elle hérite de ses souvenirs. Ce qui lui permet d'aider un policier lors de ses enquêtes.

izombie  saison 1 épisodes 1 à 13izombie  saison 1 épisodes 1 à 13

ma ptite critique:

Normalement, j'ai l'habitude de regarder tous les épisodes d'une saison avant de critiquer une série zombiesque. Mais là, je dois avouer que je n'aurais pas le courage de voir toute une saison de cette série pourrie pour jeune ado.

Donc, je vais me contenter de critiquer le premier épisode qui je l'imagine est à l'image du reste de cette série peu innovante recyclant tout ce qui se fait de pire à la télévision et au cinéma (surtout le navrant "warm bodies"). Du coup, on ne peut s’empêcher d'avoir une désagréable impression de déjà vu.

Tout n'est pas à jeter pour autant, l'actrice principale est assez marrante dans son rôle même si j'ai du mal avec les zombies conscients.

Bref, ça m'a vraiment pas donné envie de voir plus d'épisodes.

ma note:    1 /4

 

 

bande annonce:

1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 05:25

Année: 2013
Réalisé par: Naoyuki Tomomatsu
Avec: Ren Miyamura, Saya Kobayashi, Arisu Ozawa

 

lust-of-the-dead-2-et-3.jpg

 

l'histoire:

Dans un Japon post-apocalyptique où les hommes se sont transformés en zombies violeurs tuant les femmes qu'ils violent avec leur sperme infecté, une guerre oppose des réfugiées femmes à un groupe de geeks restés vivants car toujours vierges.

 

1-l.jpg


mon opinion:

Pour une fois, si je parle de deux titres en même temps, c'est qu'il s'agit du même film mais en deux parties. Il faut croire que c'est à la mode en ce moment.

Si on dépasse la vue des effets spéciaux les plus moches et les moins couteux du monde, on apprécie la folie de ce film érotique qui en la même lignée que le premier film.

2-l.jpg

 

Certains éléments débiles mais drôles ont ici été rajoutés comme cette armée de geeks vierges, un robot terminator femme ou encore un zombie au zizi tentaculaire.

Sinon, j'ai beaucoup aimé l'originalité de cette oeuvre. Que ça soit les zomblards obsédés sexuels qu'on peut éliminer qu'en explosant leurs parties ou le clan des geeks qui utilise les morts-vivants pour se venger des femmes.

3-l.jpg

 

Ce que j'ai apprécié avec ce nouveau film du réalisateur Naoyuki Tomomatsu ("stacy: attack of the schoolgirl zombies"), c'est que on ne s'ai jamais comment réagir face à la folie de ces films.

Entre l'excitation provoquée par la beauté des actrices presque tout le temps dénudées, le malaise dut aux nombreuses scènes de viols, le rire en voyant les effets très spéciaux pour les paysages apocalyptique ou aux bruitages du robot terminator, on est un peu perdu mais on passe un grand moment de cinéma qu'on ne peut pas oublier de sitôt.


ma note:    4 /4



bande annonce:

 

 

 

BIENVENUE SUR MON BLOG DÉDIÉ
AUX FILMS DE ZOMBIES

barre

Les zombies se cachent partout même parfois dans des films improbables. Ce blog a pour objectif de répertorier et de commenter tous les films de morts vivants (ou avec des morts vivants). Je parlerai aussi bien des bons films que des gros nanars et des pires navets.

 

Venez visiter ma LISTE DE FILMS DE ZOMBIES pour voir tous les articles de films chroniqués ici. Et n'hésitez pas à laisser vos commentaires.

un compteur pour votre site

 visites

depuis le 14/05/2006, date de création

de ce blog sur la plateforme d'allociné